Après quelques jours à Hô Chi Minh, il était temps de commencer à découvrir le Vietnam plus rural. Notre première étape : la ville de Can Tho, située aux portes de la célèbre région du delta du fleuve Mékong. Cette partie du Vietnam est connue pour que toute la vie des habitants soit organisée autour du fleuve depuis des siècles. Le rythme des locaux est dicté par l’eau, entre marché flottant et maisons sur les berges. Vous prévoyez un séjour au Vietnam ? Si vous passez par le sud du pays, il faudra visiter le delta du Mékong.

Se rendre à Can Tho depuis Hô Chi Minh en bus

Pour vous rendre à Can Tho depuis Hô Chi Minh, la meilleure option est le bus. La compagnie Futa Bus propose des départs toutes les heures depuis la gare routière d’Hô Chi Minh et ses bus sont au top du confort. Coup de chance ou juste la normale, nous avons eu droit à un bus-couchette pour faire les 3 heures de trajet. C’était le bus le plus confortable de toute notre vie. Climatisation perso, petites cabines individuelles, rideaux pour s’isoler de la lumière, fauteuil qui s’allonge et suffisamment de place pour étendre ses jambes et se relaxer. Difficile de faire mieux pour seulement 4$ par personne.
Notre bus est parti à l’heure et arrivé un petit peu avant l’horaire prévu. Ce premier trajet en Asie nous a très agréablement surpris. On s’est tout de suite dit qu’il ne fallait pas considérer cela comme la norme. Mais si vous souhaitez faire le trajet Hô Chi Minh – Can Tho, ne craignez rien.

Vous souhaitez réserver votre billet de bus Hô Chi Minh – Can Tho ? Voici le lien pour acheter un billet en ligne. Il faudra vous rendre à la gare une heure à l’avance pour recevoir votre ticket imprimé. 

Se rendre dans le delta du Mékong : bus entre Ho Chi Minh et Can Tho
Le bus couchette de luxe pour aller dans le delta du Mékong depuis Ho Chi Minh !

Où loger dans le delta du Mékong ?

Il y a de nombreuses options pour explorer la région du delta du Mékong. Nous avons choisi de nous baser à l’extérieur de Can Tho pour retrouver du calme et de la sérénité. Comme nous travaillons en parallèle, nous avons réservé 4 nuits dans un petit Homestay situé à 6 kilomètres de Can Tho. C’était parfait pour associer travail et découverte.

Nous sommes restés au Dan Sinh Homestay où nous avons eu le loisir d’être « upgraded » et placé dans un logement tout neuf. Le petit bungalow privé pour deux coûtait seulement 8 € la nuit, petit déjeuner inclus. La nourriture sur place était bonne, pas chère et les portions étaient plutôt bien servies. Le homestay propose des vélos gratuits que nous avons utilisés une journée pour nous promener autour de Can Tho. Il est également possible de louer des scooters et d’embarquer sur l’un des tours afin de visiter la région.

De très nombreux homestays sont disponibles dans cette région. Si c’était à refaire, nous chercherions à nous éloigner davantage de Can Tho. Nous aurions essayé de visiter les marchés flottants plus au sud du delta. Cependant, ce logement était vraiment très confortable pour le prix et les locaux qui s’en occupent étaient absolument adorables.

On vous recommande chaleureusement notre petit homestay familial très agréable.

Logement chambre double delta du mékong
Notre petit bungalow pour 4 nuits dans le delta du Mékong : le réserver

Petite galère dans le delta du Mékong

À noter qu’il n’y a que très peu de taxis « Grab » qui fonctionnent dans cette région. Nous pensions pouvoir en commander un sereinement à 6h30 du matin le jour de notre départ. Nous avions un bus en direction de Rach Gia à 8h. Pour améliorer nos chances, nous avons marché quelques centaines de mètres afin de sortir des petites rues et que le logiciel nous trouve rapidement un chauffeur. Une fois arrivé au niveau de la grande route, un message s’affiche indiquant qu’il n’y a aucun chauffeur disponible. Bon. Nous n’avions plus un seul sous en liquide car nous avions dû payer l’hôtel en cash. Leur terminal de paiement ne marchait plus. Aucun distributeur sur plusieurs kilomètres à la ronde et 7 km nous séparaient de l’arrêt de bus.

Nous avons fait la première moitié du chemin à pied jusqu’à arriver au bord de la route nationale où il n’était plus possible de marcher. Nous n’avions de toute façon pas assez de temps pour arriver à la gare routière. Avec deux sacs à dos chacun nous n’avancions pas très vite. Après 15 minutes de stop infructueuses on commence à baisser les bras. Un homme propose de nous emmener en scooter avec son ami, mais il faut les payer. Par chance, Ania avait quelques dollars américain donnés par son père (que l’on remercie au passage) il y a 3 ans déjà ! La course de 2 km en scooter nous aura coûté 5$ mais nous avons pu avoir notre bus sans marcher le long d’une voix rapide, synonyme de gros danger.

Que faire dans le delta du MékONG ?

Quelques activités valent vraiment le coup dans le Delta du Mékong. Que vous soyez logé sur place ou planifiez une excursion depuis Ho Chi Minh, il est tout à fait possible de réserver certaines activités à l’avance. Voici une petite sélection de tours guidés pour en apprendre davantage sur la région et les traditions locales :

Visiter le delta du Mékong

La région du delta du Mékong est grande et les transports ne sont pas le point fort du coin. Si vous souhaitez sortir des sentiers battus dans le delta et ne pas vous limiter à Can Tho, avoir votre moto serait un gros plus. Nous avons trouvé les possibilités de déplacement via les bus assez complexes dans le coin. N’étant pas encore des conducteurs avisés à ce stade de notre voyage, nous n’avons pas osé le scooter.
Pour rester sur un itinéraire plus classique, Can Tho est un bon point de chute pour baser ses quelques jours dans le delta du Mékong.
Vous vous demandez certainement ce qu’il faut voir dans ce fameux delta du Mékong ?

Marché de Can Tho dans le Delta du Mékong au Vietnam
Échange d’argent contre quelques crevettes au marché de Can Tho

Les marchés flottants dans le delta du Mékong

C’est une véritable institution dans la tradition des habitants du delta, le marché flottant a permis le commerce local pour de nombreuses générations de vietnamiens. À Can Tho, ce qu’il reste aujourd’hui du marché flottant n’est malheureusement que l’ombre de ce que c’était. Avec l’occidentalisation et le développement du tourisme, le marché flottant de Can Tho (appelé marché de Cai Rang) n’est plus qu’une représentation pour les touristes. Il donne un aperçu de ce qu’était le marché, mais n’est presque plus utilisé par les locaux.

C’était assez décevant parce que nous nous attendions à une expérience authentique. Finalement, les bateaux des hôtels et guesthouses se succèdent pour aller goûter une soupe traditionnelle locale sur un restaurant flottant. Ils vont ensuite manger un ananas fraichement découpé sur une petite embarcation et le tour est terminé. Contrairement au marché terrestre, il n’y a que très peu de stands, ou d’embarcation là pour faire du commerce.

Quelques bateaux transportant fruits et légumes se frayent un chemin parmi les navires de touristes. Mais pas de quoi être émerveillé. Le marché flottant démarre avant 6h du matin. Notre tour a commencé sur les coups de 5:30, car nous avions une bonne demi-heure de navigation pour arriver sur le Mékong depuis notre petit canal. Nous nous attendions donc à un spectacle magique qui n’a finalement jamais eu lieu.

Bateau avec fruits au marché flottant de Can Tho dans le delta du Mékong
Un des rares petits bateaux traditionnels du marché flottant de Can Tho dans le delta du Mékong

Se promener autour de Can Tho

Si vous êtes un conducteur de deux roues averti, vous pouvez louer un scooter pour sortir des sentiers battus. En revanche, la conduite des Vietnamiens et la densité du trafic rendent les routes très dangereuses. S’il y a tout de même moins de monde qu’à Ho Chi Minh, la région de Can Tho reste très peuplée.
Une autre option moins dangereuse consiste à emprunter ou louer des vélos. C’est ce que nous avons fait pour visiter les ruelles de notre village et rejoindre le marché terrestre dans la vieille ville de Can Tho. N’ayant jamais conduit de scooter, c’était tout même plus rassurant de circuler à vélo au milieu de cette jungle urbaine. Une journée à vélo autour de Can Tho est très agréable malgré la chaleur. 

Enfin vous pouvez également employer les services d’un petit bateau dans lequel votre guide sera placé à l’avant avec une rame. Mais payer quelqu’un pour qu’il nous déplace à la force de ses bras même s’il s’agit de son gagne-pain ne nous enchantait pas vraiment.

Se promener à vélo dans le delta du mékong
Promenade dominicale à vélo dans les ruelles d’un village du delta du Mékong

Spécialités culinaires du delta du Mékong

Nous n’avons pas tout goûté, mais les spécialités locales sont centrées sur les nouilles de riz. De ce que l’on a compris, la cuisine vietnamienne varie beaucoup entre Hanoi et Can Tho. Dans les petits restaurants de rue de Can Tho, on trouve beaucoup de soupes aux nouilles de riz. Les bouillons sont élaborés avec différentes bases, mais le plus traditionnel est fait de crabes du Mékong. J’avoue qu’en voyant la qualité de l’eau je n’ai pas été très déterminé à gouter et sommes restés sur des plats plus classiques. 

La nourriture typique du delta du Mékong ne nous a pas enchanté. La majorité des plats sont vraiment très rustiques comme les nouilles au poisson chat. Nous ne sommes pas encore habitués à ces plats très traditionnels et pas tellement dans nos coutumes d’occidentaux. Pour le moment, on se contente de ban mi (les sandwichs traditionnels vietnamiens), les Pho (soupes de nouilles classiques), les fried rice, nems et autres délices du genre. On espère s’adapter un peu plus avec la suite du voyage et on y travaille en ne commandant aucun plat d’origine européenne.
 

Soupe vietnamienne dans le delta du Mékong
Soupe de nouilles traditionnelle vietnamienne dans le delta du mékong

La pollution et les déchets omniprésents

Comme il est le plus grand fleuve d’Asie du Sud-Est, le Mékong draine un bassin versant immense. Face à l’absence totale de politique de gestion des déchets dont souffre cette partie de l’Asie, le Mékong souffre d’une très grosse pollution plastique. Les déchets s’accumulent dans le delta avec la réduction du débit. Ils rejoignent petit à petit l’océan et ce constat est extrêmement frappant et triste.

On se disait qu’en voyant cela de leurs yeux, tous les touristes occidentaux réagiraient. Qu’ils changeraient leurs habitudes de consommation et réfléchiraient à deux fois avant d’acheter des noix de coco emballées dans des sacs en plastique ou des plats à emporter dans des récipients à usage unique. Mais non, même au milieu du delta du Mékong et en voyant que les hélices des bateaux se coincent 15 fois par jour à cause de déchets plastiques sous l’eau il semblerait qu’il n’y ait aucun changement dans la mentalité des touristes. Nous faisons tout notre possible pour éviter de contribuer à cette pollution du plastique à usage unique.

Bilan visite du delta du Mékong et Can Tho

Si c’était à refaire, on visiterait probablement le delta du Mékong différemment. Mais ce voyage au Vietnam est la première étape de notre périple asiatique. Alors évidemment, on fait des erreurs de parcours. C’est normal quand on n’a pas d’itinéraire de voyage planifié et qu’on se laisse porter. Mais d’une manière générale, nous n’avons pas trouvé le sud du Vietnam très attirant. Pourquoi ?

  • Les gens n’étaient pas vraiment souriants ou accueillants
  • Les paysages sont peu variés
  • Forte densité de population
  • La pollution au plastique est particulièrement choquante
  • Difficile d’accéder hors des sentiers battus sans son propre véhicule

En revanche nous avons aimé : 

  • L’authenticité du marché terrestre de Can Tho
  • Les petits canaux annexes au Mékong où la vie est paisible
  • Notre logement à l’excellent rapport qualité/prix et la gentillesse des hôtes 
  • Les promenades à vélo dans les ruelles du village
Marché authentique de Can Tho
Étal de poisson au marché de Can Tho

Comment visiter le delta du Mékong par soi même ?

Trouver des endroits reculés et préservés est probablement plus simple avec une moto. Des villages moins peuplés et à la population plus accueillante. Mais à Can Tho, à l’exception de nos hôtes, nous ne nous sommes pas senti les bienvenus. Étrangement, et ceux qui nous connaissent risquent d’être surpris, nous avons préféré la visite de la ville d’Ho Chi Minh plutôt que notre aperçu du delta du Mékong et de Can Tho.
Nous n’avons pas pu tout faire en seulement 15 jours. L’exemption de visa nous forçait à quitter le territoire. Mais avec le recul, nous aurions du essayer de prendre un petit bus local pour nous enfoncer plus au sud. Si vous souhaitez visiter le Vietnam hors des sentiers battus, il vous faudra utiliser cette option ou avoir votre propre véhicule.

À la base, nous avions fait ce stop à Can Tho pour le delta, mais aussi pour nous rendre sur l’île de Con Dao. Une île davantage préservée de l’urbanisation et du tourisme de masse que le reste du Vietnam. Malheureusement, la période de janvier et février est sujette à des vents violents et la mer entre l’île et le continent est déchainée. Les prévisions météo étaient vraiment trop mauvaises pour espérer nous y rendre et en profiter donc nous avons dû changer de projet. On vous donne donc rendez-vous dans le prochain article pour parler de l’île de Phu Quoc.

Vous avez visité le delta du Mékong ? Quel a été votre avis sur cette région du sud du Vietnam ? Nous serions très curieux de savoir si nous sommes les seuls à avoir eu ce ressenti.

Guide pour visiter le delta du Mékong

Voici une petite sélection d’activités à réaliser dans le delta du Mékong et dans les environs si vous souhaitez être accompagné. Réserver un guide ou une activité avec Get Your Guide est le meilleur moyen d’éviter les arnaques sur place. Ces tours ont été minutieusement sélectionnés et ont prouvé leur excellente qualité à travers les nombreux avis et témoignages d’utilisateurs.

Donnez une note à notre contenu
Cet article vous a été utile ? Partagez-le pour en faire profiter vos amis !